Merci à ma mère, si créative, qui m'a appris à regarder et m’a transmis la joie du fait main

 à Anne Everett, artiste peintre, qui m’a guidée jusqu'à l'École supérieure des Arts Appliqués Duperré

à Olliver Henry, professeur de broderie, auprès de qui j’ai exploré l'univers infini de l'art textile et qui m’a conduit délicatement sur mon propre chemin

à Fred Sathal et Léa Stansal, généreuses artistes textiles, qui m'ont appris à faire danser l’aiguille et vibrer les points

à Sophie Bester, Judith Dessons, Valérie Gendreau, Franck Schmitt, Christine Hooghe, Caroline Lancrenon, qui m’ont confiée mes tous premiers projets d’éditions  

à Patrick Rigolet, Jean-Charles Durand, Igor Stefan, qui m’ont accompagnée et soutenue dans la création d’une œuvre collective depuis le cœur d’une prison jusqu'au salon international de l’ “Aiguille en Fête"

à toutes les femmes qui ont participé a cette œuvre

à toutes les brodeuses qui m'ont accueillie ici dans l'Aube et à toutes les brodeuses qui viennent aujourd'hui broder avec moi à l'atelier

Portrait écrit par Sophie Le Berre

inspiré par le "Voile"  exposé au salon de l' "Aiguille en Fête – 2014"

 

Point par point, fil après fil, Hélène se pose délicatement sur la toile à broder.

Car ne nous y trompons pas, c’est bien de son Être en sa plus pure expression qu’il s’agit dans ses créations : il s’y dévoile, se transcende, se libère … Avec Grâce.

La créativité d’Hélène se nourrit dès l’enfance du sein d’une mère à la sensibilité à fleur de peau. Mère qu’elle admire, observe, et dont elle hérite d’écorchures qu’elle réussit depuis à magnifier, toujours avec talent, dans son travail.

Diplômée de l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré en 2001, ce sont d’autres femmes qui l’inspirent ensuite et l’amènent peu à peu à s’émanciper pour laisser émerger sa propre signature. Le processus de maturation suit alors lentement son cours, son identité se construit pas à pas au travers de nombreuses participations à divers ouvrages, aussi bien collectifs qu’individuels, ainsi que dans l’accomplissement d’initiatives plus personnelles.

   Aujourd’hui, dans chacune de ses nouvelles réalisations, c’est sa propre vision de la broderie qu’Hélène souhaite partager et rendre accessible. Une vision sublimée de cet art, fruit de la réflexion ayant accompagné de longues années de travail.

Un art qui, dans le silence de la concentration, se révèle doucement, se transcende. Un art qui s’offre pour se faire subtile méditation, profonde respiration.

Et se muer dès lors en une rencontre … Une ressource … Un nouveau souffle.

                                                                              photo Igor Stefan

                                                                              photo Igor Stefan